UN PEU DE MOI

LOOKS UN PEU DE MOI

CHANGEMENT DE FRÉQUENCE

Hello les ami(e)s, je suis de retour bien que très en décalé sur à peu près tout en ce moment. Non, cela n’est pas un article spécial “rentrée”. Pas de rentrée pour moi mais j’attaque mon 6ème mois de grossesse de manière sereine (ça change du début). Ce changement de fréquence est donc devenu nécessaire. Je suis au 3/4 de ma grossesse et la cacahuète fait des sauts dans mon ventre.

Plaisant? Hummm… je dirais plutôt surprenant.

Mon mari et moi focalisons notre temps et notre énergie à lui préparer un espace le plus “mignon” et fonctionnel possible. On se prépare tranquillement tout en étant un peu stressé.

Disons que c’est plus de l’excitation…

Non c’est du stress en fait 😉

J’ai passé aussi beaucoup de temps à réfléchir à ce que je voulais faire après la grossesse, cela reste encore un grand point d’interrogation pour moi. Une chose est sûre je veux reprendre la couture. Je vous racontais ma passion pour la couture et comme je regrettais de ne pas en avoir fait mon métier dans ma dernière vidéo (à voir ou revoir ICI). Tout ça pour dire que je dois retrouver un équilibre.

Il est certain que jusqu’à l’accouchement et surement juste après, je posterais moins fréquemment sur tous mes réseaux sociaux MAIS je suis toujours là. Même si jusque là être blogueuse ou youtubeuse était compliqué avec mon emploi à temps plein à côté, j’ai de plus en plus de plaisir à bloguer et à faire des vidéos (même si je suis fatigué, vous savez pourquoi). J’avoue qu’à partir du moment ou je suis devenu partenaire Youtube, j’ai été très étonné de gagner de l’argent grâce à mes vidéos car je ne m’y attendais pas du tout. Je n’avais pas de plan autre que prendre du plaisir. C’est devenu une passion. Une passion pour laquelle j’ai plus de temps aujourd’hui et qui me donne de plus en plus envie d’aller plus loin.

De ce fait, mon objectif quant à mon blog est d’en faire quelque chose de plus axé sur ce que j’aime. Prendre le plus de plaisir possible à écrire et vous poster des looks que j’aurais travaillé de mes propres mains.

Côté fringue, j’ai toujours beaucoup aimé  les friperies car on y trouve des petites merveilles. Et pour mes futurs travaux de couture, c’est parfait pour dénicher du surplus de tissu avec lequel on peut vraiment s’amuser (et ce même si mon homme est convaincu que tous ce qui vient de friperies est hanté) (LOL c’est son délire je n’y peux rien).

Pour agrémenter ces quelques longues lignes, je partage ces quelques clichés que nous avons shooté la semaine dernière. Cette jupe je l’aime beaucoup. Je suis obligé de la porter taille ultra haute pour le moment. Pas le choix. J’ai besoin d’être super confortable dans mes vêtements et dans mes baskets.

Je vous embrasse et vous souhaite une bonne rentrée quand même (je pense à vous, courage!!!).

jupe “Flower Power” longueur midi – collection Ibilola par Gaelle Prudencio 

tee-shirt UNIGLO collection Disney

sac ASOS

baskets Adidas Stan Smith

UN PEU DE MOI

GROSSESSE (OU) LA PEUR DE GROSSIR

Holla amigos y amigas. Je viens vous faire une grande petite  anecdote qui me turlupine depuis quelques temps. C’est à la fois un coup de gueule et une appréhension que je pense ne pas être la seule à ressentir (ou à avoir ressenti).

Lorsque j’ai annoncé à mon père que j’étais enceinte, une des premières choses qu’il m’a dite a été “fait attention car tu as tendance à grossir facilement”. Je vous laisse imaginer ma tête. Je sais que cela n’etait pas mal intentionné. Et de toute façon il n’a pas été le seul.

Aaaah je l’ai souvent entendu ce “fais attention aux kilos!” ou “tu sais ce n’est pas facile de perdre les kilos de grossesse!”, ou encore “tu aurais du perde quelques kilos avant”. Et je ne parle même pas du “alors tu as pris combien de kilos?” que tu reçois dans la face régulièrement. On ne vous a pas dit que les femmes enceintes étaient sensible? Ça vous parle ‘les hormones’?

J’ai eu un début de grossesse qui n’a pas été des plus simples. Sans entrer dans les détails (je risquerais d’en dégouter plus d’une), j’ai perdu plusieurs kilos car il m’était impossible de m’alimenter correctement les 3 premiers mois. A l’heure actuelle, je n’ai toujours pas récupéré mes kilos perdu et pourtant j’ai l’impression qu’on me regarde déjà comme si j’étais un ballon sur patte. A partir de mes 4 mois de grossesse, mon ventre a commencé à être plus proéminent. Je ne m’y attendais pas, en tout cas pas aussi rapidement.

Il est vrai que chaque femme est différente, cependant je pensais encore en avoir pour 1 ou 2 mois avant de ne plus pouvoir dire bonjour à mes orteils. Et c’est là que les problèmes ont commencés. Toutes les personnes de mon entourage (presque sans exception) m’ont fait la remarque, mon mari y compris. Il semblerait que mon ventre étaient déjà ‘énorme’ à 4 mois de grossesse – sous entendu (dans ma tête en tout cas) “je suis énorme”. Entendre ça tous les jours, au bout d’un moment, on a l’impression que c’est anormal. Comme si je pouvais y faire quelque chose de toute façon 😩.

Surprise lors de ma dernière pesée (17semaines), je n’avais pris que 2 kilos; soit toujours pas revenu à mon poids de départ. Je n’ai pas de pèse-personne à la maison. Ce n’est pas délibéré mais je n’ai pas envie d’être focalisée là dessus . Mon gynécologue/obstétricien n’était pas trop inquiet mais m’a m’encouragé à manger à ma faim tout simplement. C’est à croire qu’il avait lu dans mes pensées que j’essayais de faire attention. Peut être trop…

Je ne suis pas fière de ce qui s’est passé dans ma tête lorsqu’il m’a indiqué mon poids. J’ai presque été heureuse d’avoir été malade les premiers mois, pourtant cela a été une des périodes les plus traumatisante de ma vie (et je pèse mes mots). Ma réaction a été purement égoïste. Pendant quelques secondes, je n’ai absolument pas pensé à ma cacahuète et à son bien être, juste aux kilos affichés sur la balance. J’ai eu honte.

Je me suis ressaisie très vite. J’ai réalisé que j’étais trop influencé par le regard des autres.

J’en avais tellement marre de ces réflexions sur mon ventre que j’ai fini par en parler avec Patrick. Je lui ai tout déballé et je n’ai pas “pesé” mes mots. Il m’a comprise et s’est excusé. Il ne se rendait pas compte qu’entendre ça tout le temps devenait difficile pour moi. Je suis fière de mon ventre. Je dois en être fière un point c’est tout!!!

Je ne dis pas qu’il faut manger comme 4 sous prétexte que l’on est enceinte. Et je n’ai aucun doute sur le fait qu’il est très difficile de perdre ces fameux kilos de grossesse. Mais faut-il pour autant se focaliser là dessus comme si c’était la chose la plus importante au monde? Faut-il se priver pour satisfaire l’avis d’autrui? C’est fatiguant en fin de compte de se battre pour leur faire comprendre qu’on s’en fout tout simplement d’avoir pris des kilos. S’il y a bien un moment dans notre vie de femme ou on doit être heureuse et fière de notre corps de femme, c’est bien la grossesse. C’est dur, fatiguant, mais surtout c’est magique.

Le plus important dans tout ça est que nos petits têtes “brunes” ou “blondes” soient en bonne santé non?

Petit conseil d’ami: Si vous connaissez de près ou de loin une femme enceinte, abstenez vous de lui demander combien de kilos elle a pris; de grâce n’essayez pas de deviner de combien de mois elle est enceinte – posez lui plutôt la question ( je dis ça pour votre bien). Et surtout abstenez vous de toucher son ventre sans lui avoir demandé la permission… vous pourriez le regretter (lol)

Maintenant quand on me dit que mon ventre est énorme, je réponds ceci: “ma fille est une princesse et elle mérite de vivre dans un château”. DROP THE MIC

Love you guys…

UN PEU DE MOI

MON ESPACE TRANQUILLE

Hello mes compatriotes!  Je reviens vers vous aujourd’hui pour honorer un de mes engagements de longue date.

Je vous avais promis que je trouverais le temps de faire une vidéo sur ma pièce multi-fonction – dans laquelle notamment je fais mes vidéos youtube. J’ai un peu trainé des pieds. Aujourd’hui, je me suis décidé à vous faire au moins un article sur le sujet à défaut.

Il faut savoir que lorsque je suis arrivée dans notre maison, cette pièce était notre chambre. La peinture était jaune (et pas un beau jaune) avec peu de meubles et aucune décoration (maison de mec quoi!). J’ai tout changé. Je commencé par nous faire déménager dans une des 2 autres chambre, et j’ai investi les lieux.

Il est important quand on vit en couple d’avoir son espace à soi. Cette pièce est ‘mon espace tranquille’ bien que Patrick aime y passer du temps aussi pour lire ou juste se poser et écouter la musique. C’est aussi une chambre d’ami et la pièce dans laquelle je fais la plupart de mes siestes (oui parce que je fais des siestes!).

Je n’ai pas tout emporté avec moi en venant ici. Certains de mes vêtements, de mes tableaux, de mes chaussures, sont restés en France. J’espère vivement pouvoir tout récupérer mais ce n’est pas pour demain. En attendant je vous fait faire un tour des lieux.

La commode marron est le seul rescapé de cette pièce, avec l’abat jour que j’adore et que j’ai tenu à garder également. Concernant cette bonne vieille commode, je l’ai tapissé sur le haut avec un papier peint blanc à fleurs noires car elle avait un peu vécu.  Le miroir et le rocking-chair sont des pièces qui me tiennent à coeur car ce sont des pièces de famille (celle de Pat). Je rêvais d’un rocking-chair à bascule. Celui-ci est destiné à la chambre de notre futur bébé. Pour le moment, on en profite.

sur la commode: illustration NICHOLLE KOBI +  *buste pour colliers AMAZON + *boite à bijoux transparente AMAZON | sur le rocking-chair: coussin à poil doux BURLINGTON + coussin avec housse beige ZARA HOME | tapis + mirroir WALMART | sac recyclable WHOLE FOODS qui me sert de poubelle pour papiers et cotons | dressing WALMART + *ceintres en bois blanc IKEA +  ceintres noirs anti-dérapant trouvés dans une boutique du quartier (2 pour 1$)

mon super mini espace beauté: boite à bijoux rose reconvertie en boite à maquillage IKEA | *boite à condiments en verre que j’utilise pour mes plus gros pinceaux AMAZON | trousse de maquillage ART&BE

futon convertible gris AMAZON | taie d’oreiller verte MONOPRIX | taies d’oreiller beige ZARA HOME | illustration NICHOLLE KOBI (grand cadre déniché en friperie à 3$) | tableau friperie | affiche ‘La vie est belle’ ETSY | vieille radio retrouvé à la cave 🙂 | *sticker d’ordinateur AMAZON (9 euros) | tourne disque + disques 33 tours URBAN OUTFITTERS (mon cadeau d’anniversaire)

Tout à droite vous trouverez un espace de rangement chaussures et tous mes papiers administratifs (en bas) ainsi qu’un ‘closet’ avec mes manteaux principalement, quelques vêtements qui n’ont pas encore trouvés leur place et le reste de mes baskets et sandales d’été rangés dans des caisses transparentes. Je vous ai épargné ça car ce n’est pas encore en ordre comme je le souhaiterais.

grande étagère blanche WALMART | *boites à chaussures bleus IKEA | *boites à sous vêtements beige AMAZON | panier en osier TARGET | mes trépieds et *ma Light Ring | mon ballon jaune de sport | ma nouvelle plante que j’aime et à qui je dois offrir un jolie pot très vite 🙂

Le pauvre vieux ballon rose tout flétrie est un des ballons que nous avions gonflé avec Patrick pour annoncer à sa maman que nous attendions une petite fille. Il est là depuis des semaines et je n’ai pas envie de m’en séparer.

C’est fou comme beaucoup d’ hommes ne sont pas intéressés par la déco et pourtant ils sont particulièrement fier de montrer les résultats à tout le monde. C’est exactement la réaction de mon cher et tendre concernant cette espace que nous appelons entre nous “the white room”.

J’espère qu’un peu de déco vous aura plu pour changer. Je meurs d’envie de vous montrer mes travaux une fois que j’aurais fini d’installer mon jardin. Et je dis “mes travaux” car la plus grande partie est du DIY.

See you soon…

Love you guys !

nb: cliquez sur les articles signalés par une étoile* pour accéder au lien direct

UN PEU DE MOI

Le retour de la bloglist

S’il y a bien un moment dans ma vie ou j’aurais du bloguer davantage c’est bien maintenant. Quoi de plus excitant qu’un changement de vie totale. Il faut le faire: en 7 mois j’ai changé de pays (voir de continent), je me suis marié, je suis tombé enceinte. Je crois que je devrais gagner un Guiness des records du changement total de vie s’il en existait un.

Mais voilà, qui dit changements dit nouveau rythme et dans mon cas beaucoup de fatigue. Depuis notre descente à Boston en mode “la France en force”, je n’ai plus bloguée. Pas faute d’avoir essayé.

Par contre je suis hyper branché “blogs des autres”. Je suis une mordue des blogs presque autant que je suis une mordue d’instagram, et je ne me soigne pas. Derrière beaucoup d’instagrameurs il y a un blogueur, on finit par l’oublier.  Et derrière chaque blogs, il y a du boulot. Peu importe son blog, qu’on en vive ou pas, il y a une passion commune qui demande du temps, de l’investissement, des idées, etc…

D’ou mon amour pour les blogs. Il m’arrive de passer des heures sur des blogs. J’aime particulièrement les blogs ou il y a de la lecture, pas seulement des photos. J’aime faire travailler mes cellules grises, apprendre des choses, lire une histoire même si c’est le sujet principal est un slip, une paire de tong ou un bouquin sur les frites. J’aime aussi la photo, c’est vrai, mais si elle peut être accompagné d’un petite texte sympa je ne dis pas “nein”.

Et puis s’il n’y a pas beaucoup voir pas du tout de lecture, j’admire le travail de mise en beauté, le choix des couleurs, des matières , la scénographie, la lumière, etc… Je suis constamment en recherche de nouveaux blogs, c’est mon petit péché mignon. Je trouve fascinant que tant de femmes et d’hommes aujourd’hui aient un blog et sache en faire quelque chose d’unique qui leur ressemble. Peut être que je suis un peu trop fleur bleue (c’est la faute aux hormones sûrement).

Etant blogueuse, même si ce n’est pas mon métier, j’ai conscience que le nombre de blogs de nos jours a explosé et qu’il est devenu difficile de se différencier. Du coup, je n’essaye même pas. Bien au contraire je reste moi même, simple, casual, avec mon style bien qu’il ne soit pas extravagant, avec mon portefeuille bien qu’il ne soit pas blindé pour m’offrir des jolies chaussures hautes coutures alors que je n’en ai pas les moyens, avec mon physique que j’aime et que j’assume. J’éprouve le même plaisir à suivre des filles simple, avec leur propre style, leur histoire, leurs astuces et leur univers.

Et quand je me rends compte qu’une des mes blogueuse préférée – et c’est arrivé souvent – connait le succès, ça me réjouie. Je me dis que le travail paye et que quand on veut vraiment, on peut. Je réalise que je peux aussi faire beaucoup, réaliser mes rêves, mais ça c’est une autre histoire dont je vous parlerais plus tard.

Depuis le début de mon blog, j’ai toujours eu ce qu’on appelle une bloglist. Faute de modifications, elle a disparu (pas par magie bien sûr). Je me suis dit récemment que c’est injuste de ne pas rendre justice aux blogs sur lesquels je passe des heures (ça existe encore les gens qui passent des heures sur des blogs depuis instagram?) (je veux dire à part moi?).

Donc, come back de la bloglist à partir de ce jour. Et elle sera mise à jour régulièrement.

Je ne sais franchement pas si vous la regarderez et sincèrement ce n’est pas bien grave. Elle est faite pour moi égoïstement et pour ceux qui comme moi aiment encore passer des heures à naviguer sur un ordinateur (oui parce que sur le téléphone portable ça devrait être interdit).

Il y a de tout: de la déco, du voyage, de la mode (beaucoup), de la beauté, de la cuisine (un peu), du sport (j’essaye), de la sexitude en veux tu en voilà, des nanas quoi!  Et un seul blog de mecs (mais si vous en connaissez d’autres qui peuvent m’intéresser n’hésitez pas).

**photo d’en tête: Nadia Aboulhosn sur son blog éponyme