UN PEU DE MOI

Le retour de la bloglist

S’il y a bien un moment dans ma vie ou j’aurais du bloguer davantage c’est bien maintenant. Quoi de plus excitant qu’un changement de vie totale. Il faut le faire: en 7 mois j’ai changé de pays (voir de continent), je me suis marié, je suis tombé enceinte. Je crois que je devrais gagner un Guiness des records du changement total de vie s’il en existait un.

Mais voilà, qui dit changements dit nouveau rythme et dans mon cas beaucoup de fatigue. Depuis notre descente à Boston en mode “la France en force”, je n’ai plus bloguée. Pas faute d’avoir essayé.

Par contre je suis hyper branché “blogs des autres”. Je suis une mordue des blogs presque autant que je suis une mordue d’instagram, et je ne me soigne pas. Derrière beaucoup d’instagrameurs il y a un blogueur, on finit par l’oublier.  Et derrière chaque blogs, il y a du boulot. Peu importe son blog, qu’on en vive ou pas, il y a une passion commune qui demande du temps, de l’investissement, des idées, etc…

D’ou mon amour pour les blogs. Il m’arrive de passer des heures sur des blogs. J’aime particulièrement les blogs ou il y a de la lecture, pas seulement des photos. J’aime faire travailler mes cellules grises, apprendre des choses, lire une histoire même si c’est le sujet principal est un slip, une paire de tong ou un bouquin sur les frites. J’aime aussi la photo, c’est vrai, mais si elle peut être accompagné d’un petite texte sympa je ne dis pas “nein”.

Et puis s’il n’y a pas beaucoup voir pas du tout de lecture, j’admire le travail de mise en beauté, le choix des couleurs, des matières , la scénographie, la lumière, etc… Je suis constamment en recherche de nouveaux blogs, c’est mon petit péché mignon. Je trouve fascinant que tant de femmes et d’hommes aujourd’hui aient un blog et sache en faire quelque chose d’unique qui leur ressemble. Peut être que je suis un peu trop fleur bleue (c’est la faute aux hormones sûrement).

Etant blogueuse, même si ce n’est pas mon métier, j’ai conscience que le nombre de blogs de nos jours a explosé et qu’il est devenu difficile de se différencier. Du coup, je n’essaye même pas. Bien au contraire je reste moi même, simple, casual, avec mon style bien qu’il ne soit pas extravagant, avec mon portefeuille bien qu’il ne soit pas blindé pour m’offrir des jolies chaussures hautes coutures alors que je n’en ai pas les moyens, avec mon physique que j’aime et que j’assume. J’éprouve le même plaisir à suivre des filles simple, avec leur propre style, leur histoire, leurs astuces et leur univers.

Et quand je me rends compte qu’une des mes blogueuse préférée – et c’est arrivé souvent – connait le succès, ça me réjouie. Je me dis que le travail paye et que quand on veut vraiment, on peut. Je réalise que je peux aussi faire beaucoup, réaliser mes rêves, mais ça c’est une autre histoire dont je vous parlerais plus tard.

Depuis le début de mon blog, j’ai toujours eu ce qu’on appelle une bloglist. Faute de modifications, elle a disparu (pas par magie bien sûr). Je me suis dit récemment que c’est injuste de ne pas rendre justice aux blogs sur lesquels je passe des heures (ça existe encore les gens qui passent des heures sur des blogs depuis instagram?) (je veux dire à part moi?).

Donc, come back de la bloglist à partir de ce jour. Et elle sera mise à jour régulièrement.

Je ne sais franchement pas si vous la regarderez et sincèrement ce n’est pas bien grave. Elle est faite pour moi égoïstement et pour ceux qui comme moi aiment encore passer des heures à naviguer sur un ordinateur (oui parce que sur le téléphone portable ça devrait être interdit).

Il y a de tout: de la déco, du voyage, de la mode (beaucoup), de la beauté, de la cuisine (un peu), du sport (j’essaye), de la sexitude en veux tu en voilà, des nanas quoi!  Et un seul blog de mecs (mais si vous en connaissez d’autres qui peuvent m’intéresser n’hésitez pas).

**photo d’en tête: Nadia Aboulhosn sur son blog éponyme 

You Might Also Like...

No Comments

Join the discussion